besoin coach

Avez-vous besoin d’un coach ?

D’abord ce que je vais vous répondre va vous surprendre !
Par contre, ce que je vais vous proposer ensuite devrait mieux aiguiller votre réflexion.

Car la réponse est non ! Vous n’avez pas besoin d’un coach.

Cette réponse je l’ai lue dans le livre Profession Coach de Steve Chandler et Ritch Livin. Ma première réaction fut la surprise. Imaginez la coache que je suis, impliquée dans son travail, à qui on lui dit qu’elle n’est pas utile ! Puis très vite, j’ai compris. Il ne s’agit pas de remettre en cause le métier de coach mais de savoir si l’on est prêt à s’engager dans un travail sur soi.

C’est une réalité, la majorité d’entre nous n’a jamais fait de coaching. Depuis 2016 seulement, le titre de coach professionnel est inscrit au RNCP. C’est donc un métier relativement jeune. Il faut déjà savoir ce qu’est le coaching et ce qu’il apporte.

Avez-vous envie de travailler avec un coach ?

Lors de l’événement Les Assises du Coaching, Martine Volle nous dévoile sa définition du coaching : “Créer un espace vide de sécurité où les aspirations profondes émergent”.
Contrairement à une formation ou une session de consulting, en coaching, nous ne suivons pas un programme pré-défini. Cet espace appartient au coaché. Son engagement est essentiel. Cela veut dire que l’attention est centrée sur lui. Il faut donc avoir envie d’être le principal sujet de travail.

Anne Charravin, qui m’a initiée à la communication clarifiante, rebondis et précise cette définition du coaching avec : “Créer un espace de sécurité, vide de préjugés, où l’authenticité peut émerger.” Là encore, cet espace souligne la particularité de l’approche.

Cette méthode singulière vise à travailler sur un mouvement. Dans cet espace, le coaché s’implique pour cheminer vers l’atteinte de son objectif. On distingue quatre grandes phases dans le coaching : la demande / l’objectif / l’exploration / la stratégie. S’ajoute à cela un bilan en fin de processus que je propose dans le coaching pour entreprendre et le coaching personnel. 

Pour une équipe c’est la même chose, elle doit avoir envie de travailler avec le coach. Pour cela, l’intention du coaching d’équipe doit être claire et adoptée par le groupe. La prise de conscience du fonctionnement de l’équipe est une première étape dans ce coaching. Puis, elle se rendra compte de ses points forts et pourra s’en servir pour dépasser une situation bloquante. En définitive, elle trouvera son propre plan d’action pour évoluer en toute autonomie vers l’objectif fixé.

Conclusion

Des anciens coachés m’ont dit en fin de parcours qu’ils avaient réellement apprécié avoir trouvé eux-mêmes leurs réponses. Ils ont pris conscience qu’ils avaient ces ressources en eux. Ils ont également observé leur évolution avec joie et sont fiers de leur parcours.
Entrer dans un processus de coaching est une expérience mémorable.
Commencez par un appel découverte si l’aventure vous intrigue…

Laisser un commentaire